Sangeeta JatiaNEW VOICES GLOBAL CHAIRPERSON
    logo-new-voices
    Équipes Nouvelles voix

    PID Sangeeta Jatia

    Bonjour, je m’appelle Sangeeta Jatia, Past directrice internationale originaire de l’Inde.

    En 2002, j’ai postulé pour le poste de gouverneur de district. Dans ma naïveté, je pensais alors que pour être un leader, je devais me comporter comme un homme ! Est-ce qu’on m’écouterait si je me présentais comme une femme ? Dans mon enthousiasme à figurer en tant que dirigeante énergique, j’ai commandé des complets vestons. Dans un pays où les femmes portent habituellement le sari ou kurta, je voulais montrer mon autorité en portant un costume ! J’ai également commencé à projeter ma voix pour être perçue comme un leader. Mon style est devenu agressif et je pensais avoir réussi ! J’ai commencé à régurgiter des chiffres à tour de bras et à saluer mon entourage avec des claques dans le dos.

    Mais à mesure que je travaillais au sein de cette organisation, je me suis aperçue que je pouvais préserver mon autorité sans avoir à porter de costume. Les Lions n’étaient pas impressionnés par le fait que je singeais des comportements masculins. Ils me respectaient parce que je contribuais de nouvelles idées. Ils appréciaient les petits changements que nous apportions qui finissaient par faire une grande différence. Ils prêtaient attention aux bonnes idées, même si celles-ci étaient exprimées par une voix féminine.

    C’est à partir de ce moment-là que j’ai consciemment fait des efforts pour me comporter plus comme une femme. Je n’ai plus porté de costume aux événements Lions dans notre pays où la culture et le climat rendent cela impossible. Les statistiques ont été remplacées par des anecdotes, et je redevenais la personne que je suis.

    J’étais plus en paix avec moi-même. J’ai arrêté de faire la concurrence aux hommes, sachant pertinemment qu’ils agiraient et se comporteraient naturellement de façon différente. J’ai exprimé mes opinions sans m’inquiéter de savoir si je m’intégrais. Je me sentais libre de pouvoir enfin être sincère !

    Je vous encourage à être vous-mêmes. Cette organisation a besoin d’une touche féminine. Elle a besoin d’idées créatives et innovantes, elle a besoin de changer sa façon de voir les choses !

    Les « Nouvelles voix » représentent cela selon moi : la possibilité de nous exprimer, de mettre en œuvre nos compétences particulières et d’être nous-mêmes. Célébrons notre féminité. Célébrons nos différences et faisons d’elles notre force tandis que nous entamons notre prochain siècle de service.